Elixir ~ Res Mirum

Etsy aura ma peau… La votre aussi, rassurez-moi? Il y a tellement de créateurs et créatrices douées qu’on ne sait plus où donner de la tête ! Il y a quelques mois, j’ai découvert la marque française de bijoux Res Mirum et j’ai adoré leur univers poétique, délicat et un brin steampunk.
Et bien évidemment, j’ai craqué pour une de leur création 😉

Mon achat remonte à début décembre et avec les fêtes de fin d’année qui approchaient, j’ai pu profiter des frais de ports gratuits. Le prix du bijou en lui-même étant déjà assez conséquent, j’en ai profité 🙂 Ma commande est arrivée très vite, livrée dans cette adorable enveloppe cachetée du monogramme de la marque. J’ai également eu en cadeau cette magnifique photographie qui est désormais dans mon album de collection de cartes postales et de photos 😉 J’apprécie beaucoup quand les petites entreprises comme cela soignent avec autant de détails leurs commandes à envoyer. Je n’ai d’ailleurs pas su jeter l’enveloppe et le cachet en cire est actuellement accroché sur le mur de mon bureau tellement je le trouve beau et raffiné.

A l’intérieur de l’enveloppe cachetée, mon bijou était soigneusement protégé dans ce pochon tout doux en forme de fleur. Encore un très joli détail ! Bon allez, je ne fais plus durer le suspens…

𝒱𝑜𝒾𝒸𝒾 𝓁𝑒 𝒷𝒾𝒿𝑜𝓊 𝓆𝓊𝑒 𝒿’𝒶𝒾 𝒸𝒽𝑜𝒾𝓈𝒾 :

Une bague en argent avec le mot Elixir frappé dessus. J’ai toujours aimé ce mot, sans vraiment trop savoir pourquoi. Mon côté sorcière qui prépare ses petites potions de plantes, peut-être? J’adore la consonance de ce mot et ce qu’il dégage. C’est donc en premier lieu ce qui m’a fait craquer pour cette bague. Mais pas seulement ! Le design en lui-même est vraiment superbe et original. J’adore les petites fleurs qui encadrent le mot et c’est vraiment un travail de qualité ! Comme vous pouvez le constater, la bague est réglable. Elle me va parfaitement au majeur en étant serrée au maximum (oui, j’ai des doigts de lilliputienne). Le nom de la marque et la ville où elle est située sont également inscrits sur la bague en très petit. Je trouve que ça la rend encore plus authentique. J’ai l’impression de porter une bague magique sortie d’un autre temps et d’un autre monde et ça, j’adore !

𝐿𝒶 𝓋𝑜𝒾𝒸𝒾 𝓅𝑜𝓇𝓉𝑒́𝑒 :

Je suis vraiment satisfaite de cette bague et je peux vous dire qu’elle fait partie de mes favorites ! Je la porte très souvent et par conséquent, je me lave les mains à l’eau savonneuse avec et le métal ne bouge absolument pas. Le prix vaut donc la qualité et le savoir-faire !

Connaissiez-vous Res Mirum?

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Quelques dessins aux feutres à alcool

Mes techniques favorites en dessin sont l’aquarelle et les crayons de couleurs. J’aime beaucoup les autres techniques tels que le pastel, la peinture acrylique, à l’huile, les crayons de bois, à encre… Bref, j’ai déjà presque tout testé et je maitrise plus ou moins chacune de ces techniques mais il y en avait une qui était encore bien brumeuse pour moi : les feutres à alcool. Je n’ai jamais appris à m’en servir et jamais personne ne me l’avait enseigné… jusqu’au jour où j’ai demandé à Séraf qu’elle me montre comment elle s’y prenait pour réaliser ses si beaux dessins.

Elle a accepté et grâce à elle, je sais enfin me servir de mes feutres à alcool ! Et je dois dire que maintenant, cette technique de mise en couleur est arrivée au même rang que l’aquarelle dans mon petit cœur 🙂

Je me suis donc bien amusée avec mes feutres pour ces quelques dessins que voici et que j’ai déjà partagé sur mon compte Instagram de dessin. Le voici si vous désirez aller y faire un tour : @dianesnotra.art

« 𝒫𝒶𝑔𝒶𝓃 𝒫𝓇𝒾𝑒𝓈𝓉𝑒𝓈𝓈 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Voici donc mon tout premier essai avec la technique des feutres à alcool. Je pense m’être pas trop mal débrouillée… Je voulais à tout prix tester la mise en couleur sur un crâne alors j’ai eu cette idée avec le crâne de ce cerf. Je n’aime pas trop le rendu que j’ai donné aux cheveux de cette prêtresse par contre. Mais je me suis rattrapée sur ce point avec le dessin ci-dessous.

« 𝐸𝓈𝓂𝑒́𝓇𝒶𝓁𝒹𝒶 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Pour ce deuxième essai, j’ai voulu dessiner la sublime Esméralda. Je la dessine un peu trop souvent je dois l’avouer mais bon, je la trouve tellement inspirante que du coup, j’adore la dessiner donc ça ne sera pas la dernière Esméralda à passer sous mes crayons ! Je suis plutôt satisfaite du rendu que j’ai réussi à donner à sa chemise. Et aussi au mouvement que j’ai parvenu à insuffler à ce dessin. Je trouve donc également que ses cheveux sont mieux réussi que ceux de la prêtresse avec ces zones de blancs mieux placées.

« 𝒞𝓉𝒽𝓊𝓁𝒽𝓊 𝒟𝒶𝓌𝓃 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

J’ai ensuite voulu m’attaquer à un gros sujet : le Grand Cthulhu ! J’ai quasiment utilisé tous mes verts et marrons pour celui-ci. Le fond est fait à l’aquarelle car je ne le voyais pas flotter seul sur un fond blanc. Quand même, c’est Cthulhu ! Le rendu est aussi puissant et profond que ce que j’avais en tête alors je trouve ce dessin réussi. Cependant, je trouve qu’on voit trop les traces de feutres sur le vert des tentacules… A retravailler sur un prochain dessin.

« 𝒮𝓊𝓂𝓂𝑒𝓇 𝒮𝓊𝑔𝒶𝓇 𝒮𝓀𝓊𝓁𝓁 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Mon dernier dessin en date aux feutres à alcool est celui-ci. Je voulais tester cette fois les couleurs vives et je ne suis pas déçue ! C’est vraiment hyper vibrant et coloré. Cette demoiselle est la première d’une série de 4 qui va suivre. Je vous laisse donc deviner quels seront les 3 autres…? 😉

Et voilà donc pour ces premiers dessins mis en couleurs avec des feutres à alcool. Pour information, j’utilise des Touch et des Promarker mais sachez qu’on en trouve maintenant très facilement et à des prix bien moins onéreux dans les Action ou encore chez Sostrene Grene.

Et au fait, j’ai mis en ligne une nouvelle page : Disney Heroines Project
Allez la voir et dites moi ce que vous en pensez 🙂

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Mon blog a 5 ans : Rétrospective

En ce mois de mai 2018, mon petit blog fête ses 5 ans. C’est juste énorme quand j’y réfléchis bien. 5 ans, ce n’est pas rien. Mon blog a pas mal changé et évolué durant ce laps de temps. Beaucoup même, et d’ailleurs si vous me suivez depuis le début, vous pouvez le confirmer.

Normalement pour célébrer cette occasion avec vous, je propose toujours un petit concours pour vous remercier de me lire et de me soutenir. Mais cette année, vous aurez simplement droit à une petite rétrospective. J’espère que vous ne serez pas trop déçues 😉

𝒟𝓊 𝒸𝑜̂𝓉𝑒́ 𝒷𝓁𝑜𝑔𝓊𝑒𝓈𝓆𝓊𝑒

Au départ, ce blog s’appelait Velvet Beauty et il était centré uniquement sur la beauté et le maquillage. Il faut dire que ça collait bien avec ce que je faisais au moment où j’ai lancé mon blog, à savoir des études de maquillage artistique. Je voulais tout tester, tout avoir en terme de maquillage. J’étais à la pointe des dernières nouveautés et du coup, j’avais une collection de maquillage plutôt impressionnante pour une seule personne.

Ensuite, j’ai bifurqué tout doucement vers d’autres sujets d’articles et comme ça plaisait toujours, j’ai continué à parler d’autres choses que la beauté. Il faut aussi dire qu’après avoir obtenu mon diplôme de Make Up Artist, j’ai moins été dans le « mood make up » sans interruption. J’ai un peu décroché sans pour autant complétement délaisser cette partie de moi. J’aime toujours le maquillage et me maquiller moi-même ainsi que mes clientes. Mais actuellement et personnellement, je préfère m’intéresser à plusieurs choses diverses et ne plus dépenser tout mon argent dans ce domaine.

Alors bien sûr, mon blog a changé. D’abord avec le nom qui est devenu mon pseudo. Plus simple pour tout englober. Velvet Beauty, c’est donc du passé et j’en garde de bons souvenirs 🙂 J’ai rencontré grâce à cette passion du maquillage des personnes avec qui j’ai des contacts amicaux et j’en suis très heureuse. Notamment Ariane, Séraf et Mandy qui sont maintenant des amies « réelles » que j’apprécie énormément ❤

Cependant, en 5 ans de blogging je n’ai jamais eu de demande de partenariat ou de sponsoring. Ni un grand nombres de lectrices ou d’abonnées. Non, rien de tout cela. Au départ, je pensais que mon blog était nul, que je ne percerai jamais et que je resterai dans l’ombre du « petit blog sur lequel on passe une fois et puis basta ». Mais avec le temps, je me dit qu’au fond ce n’est pas si important. J’ai des lectrices fidèles depuis des années qui apprécient mes posts et c’est ça qui compte. Et aussi, j’aime toujours tenir mon blog et écrire. C’est l’essentiel 🙂

Actuellement, mon blog est nourri de façon moins fréquente qu’à ses débuts. Je poste quand j’en ai envie et quand j’ai quelque chose à partager. C’est mieux pour moi car je perds moins de temps sur le net et je profite des vraies choses et aussi, ça donne plus d’authenticité à mon blog. Je veux qu’il me ressemble vraiment et que le contenu soit de qualité. Quand je revois les premiers articles que j’ai posté ici (et qui ne sont plus visibles) je me dis que j’ai quand même parcouru un sacré chemin ! C’est drôle de pouvoir ainsi se rendre compte de notre évolution personnelle. Je suis fière de la voie que j’ai choisie et du sens que je lui ai donné, même s’il y a encore beaucoup à parcourir !

Alors évidemment, mon blog restera ce qu’il est : un petit blog parmi tant d’autres. Mais je m’en fiche ! Même si les visites et les commentaires n’augmentent pas, je compte bien continuer d’écrire.

𝒟𝓊 𝒸𝑜̂𝓉𝑒́ 𝓅𝑒𝓇𝓈𝑜𝓃𝓃𝑒𝓁

J’ai donc évoqué l’évolution de mon blog en première partie de cet article. Mais qu’en est-il de mon évolution personnelle? En 5 ans, je me rends compte que j’ai énormément changé. Et en mieux ! Lors du lancement de mon blog, j’avais délaissé mon look goth pour un look plus mainstream (un peu de la façon dont Simone Simons s’habille car je m’inspirais énormément d’elle à cette époque). J’avais les cheveux méga longs et lisses et rien que l’idée de les couper me terrifiais ! Cela peut sembler superficiel mais l’apparence est notre reflet intérieur vers le monde extérieur. J’ai fini par revenir petit à petit sans vraiment m’en rendre compte vers mes premières amour : un look darky. Je ne dirais plus goth car je ne pense plus l’être. J’aime toujours beaucoup de choses de ce courant mais je ne m’y apparente plus. Je préfère laisser mes goûts et ma philosophie de vie prendre le dessus.

En 5 ans, mes cheveux ont donc raccourcis au fur et à mesure, surtout d’un côté où ils sont complétement rasés. J’avais cette idée en tête depuis des années, bien avant que je ne lance mon blog mais j’ai beaucoup hésité avant de me lancer. Pourquoi? Parce que j’ai cette tendance à me diminuer, à me dire que ça ne m’ira pas, que je ne « mérite » pas ça, que ça n’est pas pour moi car je ne suis pas assez bien. C’est complétement idiot et je m’en rends compte maintenant que j’ai osé franchir le pas pour certains petits changements de ce genre. Tout comme pour les tatouages. J’ai toujours aimé cela et j’en ai toujours voulu. Mais là aussi, je pensais que ça n’était pas pour moi. Comme j’ai été bête ! J’ai actuellement deux tatouages et je suis très heureuse d’avoir franchi ce pas car je me sens encore plus moi-même. Je m’écoute plus, même si je suis encore loin d’être complétement confiante et sûre de moi. En somme, j’avance à mon rythme.

Professionnellement aussi ça avance. Mon projet de maquilleuse artistique est encore en devenir mais je n’en suis plus très loin. J’ai également lancé ma petite entreprise de création avec mes Locket Voodies et là aussi, j’aimerais qu’elle grandisse. J’ai d’autres idées, bien calées dans un petit coin de ma tête et j’espère pouvoir leur donner vie. Je ne souhaite pas encore divulguer de quoi il s’agit exactement mais si j’y parviens, vous finirez par le savoir 🙂

Ces 5 ans ont donc été pleins de changements et j’aime ça, le changement. L’évolution constante, la remise en question afin d’avancer et de se laisser guider par les signes de la vie. C’est ma façon de vivre. Il faut dire que mon signe du Gémeaux doit aussi y être pour beaucoup 😉

Je vous donne rendez-vous dans 5 ans pour fêter les 10 ans de ce blog
et pour une nouvelle petite mise au point? 😉

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Mes dernières lectures #10 : Hiver 2018

Pour cette dixième édition, je n’ai pas énormément de livres à vous présenter : seulement quatre. Je voulais attendre d’en avoir lu un peu plus afin d’écrire cet article mais avec mon stage, mes cours à réviser et mon activité de Locket Voodies en parallèle, je n’en ai pas eu le temps. Et puis au final, j’ai tellement apprécié ces quelques lectures que j’ai tout de même eu envie de vous les partager malgré ce nombre si ridicule qui a donc recouvert tout un hiver.

« Cthulhu Les créatures du mythe » des éditions Bragelonne.

Je suis une vraie fan de l’œuvre de Lovecraft, mais ça vous devez déjà le savoir si me suivez depuis un moment. Alors quand j’ai appris qu’en octobre dernier, un livre illustré représentant chaque créature infâme sortie de l’imagination de ce grand auteur été publié en librairies, je l’ai immédiatement ajouté à ma collection de livres. Et je suis bien contente de le posséder car c’est maintenant une référence pour moi. Nous avons donc droit à une double page pour chaque bestiole dont une est entièrement dédiée à une illustration numérique. L’autre page détaille les caractéristiques, la taille, la planète ou encore la façon de se nourrir de la créature en question. Il y en a vraiment qui sont cauchemardesques tandis que d’autres sont plutôt fascinantes. La plupart des illustrations sont vraiment fidèles aux descriptions de Lovecraft et je trouve ça génial d’avoir un support visuel d’aussi bonne qualité. A réserver tout de même aux Lovecraftiens et Lovecraftiennes ou aux gens connaisseurs de son œuvre car autrement, je pense qu’on risque d’avoir du mal à se mettre dedans et donc de ne pas apprécier ce livre à sa juste valeurs.

« Lady Mechanika Tome 4 » de Joe Benitez.

Je vous ai déjà fait le compte-rendu des trois précédents tomes dans les anciennes éditions de mes lectures terminées et à chaque fois, je vous faisais part de mon enthousiasme envers cette série. Et je réitère encore cela pour ce quatrième tome ! Cette fois-ci, nous suivons cette intrigante femme mi-humaine mi-machine au Mexique et pas durant n’importe quel événement ! Durant les fameux Dios de los muertos ! C’est donc une ribambelle de magnifiques dessins et couleurs avec de sublimes sugar skulls typiques de cette fête traditionnelle. Nous avançons un peu plus dans le passé tumultueux de Lady Mechanika et j’ai vraiment trouvé que ce tome était touchant et prenait aux tripes. Encore un très bon chapitre qui ne donne qu’une seule envie : que le cinquième tome sorte !

« Sorcière pour l’échafaud » de Kim Harrison.

Ce livre était à 10€ pour les jours Bragelonne et le titre m’a plu alors je l’ai embarqué chez moi. Ce roman mets en scène Rachel Morgan, une sorcière qui travaille pour une société plutôt atypique dont elle souhaite démissionner. Mais c’est sans compter qu’on ne démissionne pas de cette société si particulière. Elle va donc s’allier à une vampire très intrigante avec qui elle travaillait autrefois afin de tenter de survivre aux multiples tentatives d’assassinat dont elle sera la victime pour avoir osé démissionner. Cette histoire se passe dans notre monde et à notre époque. La seule différence c’est qu’il y a les créatures magiques de l’Outremonde qui le peuplent aussi. Je n’ai pu m’empêcher de trouver une ressemblance avec l’univers de Anita Blake. En même temps, c’est de la Bit Lit donc ça n’est pas étonnant. J’ai beaucoup apprécié cette lecture, on ne s’ennuie pas une seule seconde et j’ai trouvé les personnages bien travaillés et attachants. Bon, le seul problème c’est qu’une fois après avoir terminé ce livre je me suis dit : « ça ne peut pas se finir comme ça. Trop de questions restent en suspens ». C’est normal car j’ai ensuite découvert que ce roman est en fait le premier tome d’une série de 13 sur la vie de Rachel Morgan et dont les 8 derniers ne sont pas encore traduits en français… autant vous dire que sur le coup, ça m’a découragée. Mais si j’en ai l’occasion, je lirai les prochains tomes car j’ai vraiment trouvé cette histoire bien ficelée et originale.

« Les Dossiers Cthulhu, Sherlock Holmes et les Ombres de Shadwell » de James Lovegrove.

Et oui que voulez-vous je vous ai prévenu ! Je suis une Lovecraftienne alors je lis également des romans contemporains qui mettent en scène son univers 😉 Déjà pour commencer, la couverture est juste magnifique. Et puis l’histoire est vraiment à la hauteur ! Ce livre est le premier tome d’une série de trois. Le deuxième n’est pas encore traduit dans notre langue mais ça ne devrait pas tarder normalement (et je l’espère !). Nous sommes donc ici en pleine ère victorienne anglaise au cœur de Londres. Le début est narré à notre époque par l’auteur James Lovegrove qui se dépeint comme l’héritier indirect de Lovecraft. Il découvre des récits cachés du célèbre Watson, des récits qu’il a soit disant cachés à l’humanité concernant son histoire et celle de son comparse Sherlock Holmes. J’ai beaucoup apprécié cela car ça mêle la réalité à la fiction et au final, c’est tout à fait cohérent. Il s’agit donc ensuite de la « véritable » histoire de Holmes et de Watson narrée par ce dernier. Une version bien plus sombre et fantastique que celle que nous leur connaissons. L’univers de Conan Doyle et de Lovecraft sont parfaitement bien entremêlés et c’est un vrai régal. Je n’en dis pas plus car c’est vraiment un livre à lire si vous êtes fan de l’un ou de l’autre (ou même des deux !). Un véritable coup de cœur qui fait partie de mes livres favoris. Hâte de lire le tome 2 !

Et voici donc pour mes quatre lectures de ce début de 2018. C’est peu mais c’est de qualité !

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶