Mes dernières lectures #10 : Hiver 2018

Pour cette dixième édition, je n’ai pas énormément de livres à vous présenter : seulement quatre. Je voulais attendre d’en avoir lu un peu plus afin d’écrire cet article mais avec mon stage, mes cours à réviser et mon activité de Locket Voodies en parallèle, je n’en ai pas eu le temps. Et puis au final, j’ai tellement apprécié ces quelques lectures que j’ai tout de même eu envie de vous les partager malgré ce nombre si ridicule qui a donc recouvert tout un hiver.

« Cthulhu Les créatures du mythe » des éditions Bragelonne.

Je suis une vraie fan de l’œuvre de Lovecraft, mais ça vous devez déjà le savoir si me suivez depuis un moment. Alors quand j’ai appris qu’en octobre dernier, un livre illustré représentant chaque créature infâme sortie de l’imagination de ce grand auteur été publié en librairies, je l’ai immédiatement ajouté à ma collection de livres. Et je suis bien contente de le posséder car c’est maintenant une référence pour moi. Nous avons donc droit à une double page pour chaque bestiole dont une est entièrement dédiée à une illustration numérique. L’autre page détaille les caractéristiques, la taille, la planète ou encore la façon de se nourrir de la créature en question. Il y en a vraiment qui sont cauchemardesques tandis que d’autres sont plutôt fascinantes. La plupart des illustrations sont vraiment fidèles aux descriptions de Lovecraft et je trouve ça génial d’avoir un support visuel d’aussi bonne qualité. A réserver tout de même aux Lovecraftiens et Lovecraftiennes ou aux gens connaisseurs de son œuvre car autrement, je pense qu’on risque d’avoir du mal à se mettre dedans et donc de ne pas apprécier ce livre à sa juste valeurs.

« Lady Mechanika Tome 4 » de Joe Benitez.

Je vous ai déjà fait le compte-rendu des trois précédents tomes dans les anciennes éditions de mes lectures terminées et à chaque fois, je vous faisais part de mon enthousiasme envers cette série. Et je réitère encore cela pour ce quatrième tome ! Cette fois-ci, nous suivons cette intrigante femme mi-humaine mi-machine au Mexique et pas durant n’importe quel événement ! Durant les fameux Dios de los muertos ! C’est donc une ribambelle de magnifiques dessins et couleurs avec de sublimes sugar skulls typiques de cette fête traditionnelle. Nous avançons un peu plus dans le passé tumultueux de Lady Mechanika et j’ai vraiment trouvé que ce tome était touchant et prenait aux tripes. Encore un très bon chapitre qui ne donne qu’une seule envie : que le cinquième tome sorte !

« Sorcière pour l’échafaud » de Kim Harrison.

Ce livre était à 10€ pour les jours Bragelonne et le titre m’a plu alors je l’ai embarqué chez moi. Ce roman mets en scène Rachel Morgan, une sorcière qui travaille pour une société plutôt atypique dont elle souhaite démissionner. Mais c’est sans compter qu’on ne démissionne pas de cette société si particulière. Elle va donc s’allier à une vampire très intrigante avec qui elle travaillait autrefois afin de tenter de survivre aux multiples tentatives d’assassinat dont elle sera la victime pour avoir osé démissionner. Cette histoire se passe dans notre monde et à notre époque. La seule différence c’est qu’il y a les créatures magiques de l’Outremonde qui le peuplent aussi. Je n’ai pu m’empêcher de trouver une ressemblance avec l’univers de Anita Blake. En même temps, c’est de la Bit Lit donc ça n’est pas étonnant. J’ai beaucoup apprécié cette lecture, on ne s’ennuie pas une seule seconde et j’ai trouvé les personnages bien travaillés et attachants. Bon, le seul problème c’est qu’une fois après avoir terminé ce livre je me suis dit : « ça ne peut pas se finir comme ça. Trop de questions restent en suspens ». C’est normal car j’ai ensuite découvert que ce roman est en fait le premier tome d’une série de 13 sur la vie de Rachel Morgan et dont les 8 derniers ne sont pas encore traduits en français… autant vous dire que sur le coup, ça m’a découragée. Mais si j’en ai l’occasion, je lirai les prochains tomes car j’ai vraiment trouvé cette histoire bien ficelée et originale.

« Les Dossiers Cthulhu, Sherlock Holmes et les Ombres de Shadwell » de James Lovegrove.

Et oui que voulez-vous je vous ai prévenu ! Je suis une Lovecraftienne alors je lis également des romans contemporains qui mettent en scène son univers 😉 Déjà pour commencer, la couverture est juste magnifique. Et puis l’histoire est vraiment à la hauteur ! Ce livre est le premier tome d’une série de trois. Le deuxième n’est pas encore traduit dans notre langue mais ça ne devrait pas tarder normalement (et je l’espère !). Nous sommes donc ici en pleine ère victorienne anglaise au cœur de Londres. Le début est narré à notre époque par l’auteur James Lovegrove qui se dépeint comme l’héritier indirect de Lovecraft. Il découvre des récits cachés du célèbre Watson, des récits qu’il a soit disant cachés à l’humanité concernant son histoire et celle de son comparse Sherlock Holmes. J’ai beaucoup apprécié cela car ça mêle la réalité à la fiction et au final, c’est tout à fait cohérent. Il s’agit donc ensuite de la « véritable » histoire de Holmes et de Watson narrée par ce dernier. Une version bien plus sombre et fantastique que celle que nous leur connaissons. L’univers de Conan Doyle et de Lovecraft sont parfaitement bien entremêlés et c’est un vrai régal. Je n’en dis pas plus car c’est vraiment un livre à lire si vous êtes fan de l’un ou de l’autre (ou même des deux !). Un véritable coup de cœur qui fait partie de mes livres favoris. Hâte de lire le tome 2 !

Et voici donc pour mes quatre lectures de ce début de 2018. C’est peu mais c’est de qualité !

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Mes dernières lectures #9 : Automne 2017

Pour cette neuvième édition sur mes lectures effectuées, j’ai à vous présenter pas moins de quatre romans, deux BD et un livre magique. J’ai eu de belles découvertes qui ont été des coups de cœur tandis que d’autres m’ont soit marquée soit laissée pantoise.

« Solomon Kane » L’intégrale de Robert E. Howard.

J’ai vu ce livre à seulement 10€ pour l’opération anniversaire de la maison d’édition Bragelonne. Le petit prix m’a plu et Solomon Kane est un personnage qui m’a toujours intriguée alors je l’ai acheté 😉 Ce livre comporte l’entièreté des écrits de Howard sur Kane. La plupart sont des nouvelles plus ou moins courtes tandis que le reste propose des poèmes ou des essais non achevés. J’ai beaucoup apprécié le fait que tout cela soit disposé de manière chronologique. J’ai énormément apprécié le style d’écriture de Howard. C’est très poétique et imagé tout en étant très sombre et glauque. Aucunes des histoires contenues dans ce livre ne sont joyeuses ou légères, autant être prévenu. Solomon Kane est un puritain qui parcourt le monde afin de le débarrasser du mal. Il y a beaucoup de références aux démons et à la magie noire. Presque toutes les nouvelles se déroulent en Afrique Noire et les autres en Angleterre, terre natale de Kane. Au final, ce dernier reste un personnage très énigmatique pour lequel on ne parvient pas vraiment à placer de sentiments. On apprends qu’il est né en Angleterre mais que pour une raison inconnue (apparemment une malédiction, mais laquelle et pourquoi?) il ne peut y rester à vie. Il ne sait d’ailleurs même pas ce qui le pousse à combattre le mal et à aider les démunis. Certaines nouvelles m’ont énormément plu alors que d’autres étaient un peu longues et répétitives. Mais dans l’ensemble, c’est un univers très intéressant et Kane est un protagoniste qui ne laisse pas de marbre je pense.

« Billy Brouillard » Tome 2 : Le petit garçon qui ne croyait plus au Père Noël et Tome 3 : Le chant des sirènes de Guillaume Bianco.

J’avais lu le tome 1 il y a quelques temps et je vous l’avais même présenté dans la 6ème édition de mes lectures. Cela avait était un coup de cœur et ça c’est confirmé avec ces deux derniers tomes. Dans le deuxième, Billy contacte le Père Noël afin de lui demander de lui faire revenir son chat Tarzan décédé. Malheureusement, Billy va vite se rendre compte que le Père Noël ne peut rien faire pour lui de ce côté là… et il va donc commencer à ne plus croire en ce vieux bonhomme. Le thème de Noël et du Croque-mitaine est bien évidemment largement abordé mais de manière cruelle et tendre à la fois. Le troisième tome aborde les vacances d’été de Billy chez sa grand mère, saison qu’il exècre au plus haut point ! Il va cependant faire une belle rencontre sur son lieu de vacance. A cause des déceptions qu’il a dû encaisser dans le deuxième tome, Billy va perdre son don de trouble-vue qui lui permettait de voir le monde autrement. Mais la rencontre qu’il fera va lui rendre goût à la vie (et à la mort). J’ai adoré ces deux tomes mais plus particulièrement le troisième. J’avoue que la présence de sirènes y est pour beaucoup 😉 Ces BD font vraiment voir le monde autrement, à la manière du petit Billy et c’est très inspirant et motivant je trouve. Bref, à lire de toute urgence sous ses couvertures avec une tasse de thé fumant ❤

« La Cave » de Richard Laymon.

Ce roman est le pire que j’ai pu lire ! Pas dans le sens pire car l’histoire était nulle ou mal écrite mais plutôt car l’histoire était juste abominable. Âmes sensibles, ne lisez surtout pas ce livre ! J’adore les histoires d’horreur mais alors là, on a atteint des sommets ! Pour faire court, ça met en scène une femme : Donna, mère d’une jeune fille de 12 ans qui s’échappe de chez elle car elle apprend au début du roman que son mari est sorti de prison. Sur sa route pour ne pas qu’il la retrouve elle et sa fille, elle va tomber en panne de voiture et rencontrer un homme étrange qui va la conduire dans sa ville qui est sinistrement connue pour abriter la Maison de la Bête. Parallèlement, on suit la progression du mari de Donna  qui est un homme purement et simplement abjecte : un pédophile psychopathe. Il va semer la mort et l’horreur sur son passage en cherchant la piste de Donna et de sa fille qu’il avait violée alors qu’elle n’était qu’une enfant afin de les tuer toutes les deux. Il y avait des scènes vraiment immonde de pédophilie et j’avoue avoir eu énormément de mal à lire ce livre à cause ça. Puis on suit aussi l’histoire de Jud et de Larry, ce dernier étant un rescapé de la Maison de la Bête dans laquelle des dizaines de gens ont été sauvagement tués durant plusieurs décennies. Cette maison au moment où Donna, sa fille et Jud la découvrent est une attraction touristique à visiter et personne ne remet en cause les meurtres qui y ont été commis. Le passage de la visite de Donna et sa fille est lui aussi plutôt horrible. L’auteur a vraiment réussi à mettre le lecteur mal à l’aise. Jud va chercher à coincer la soit disant bête qui viendrait seulement la nuit pour dévorer les pauvres victimes inconscientes qui s’y promèneraient par curiosité afin d’apaiser le pauvre Larry qui vit avec un choc post traumatique à cause de cette bête. Donna et sa fille vont l’aider et leurs chemins vont donc se croiser. Concernant le début du roman, ça commence directement dans la Maison de la Bête en pleine nuit, nous plongeant instantanément dans l’horreur. La fin du livre est encore pire que le reste. On apprend la vérité sur la maison ainsi que sur la fameuse bête et j’ai été surprise car je n’aurai jamais pu imaginer… une telle horreur. Bon j’avoue que ça part sévèrement en cacahuète mais ça se tient, c’est cohérent. J’ai eu du mal à m’endormir les nuits pendant lesquelles je lisais ce livre mais aussi après… ça ne laisse pas de marbre. J’ai même hésité à le continuer à un moment car bon, il faut quand même avoir le cœur accroché. Mais la curiosité a été plus forte. Ce roman est court, environ 300 pages mais j’ai mit du temps pour le lire car j’ai fais des pauses tellement certains passages étaient violents. Du coup je ne sais pas si j’ai aimé ou non cette histoire. C’est très glauque, gore et avec des passages sexuels très malaisants. Ce roman explore vraiment les pires facettes de l’être humain (je n’ai d’ailleurs réussi à m’accrocher à un aucun des protagonistes).

« La cuisine wiccane » de Scott Cunningham.

Je louchais sur ce livre depuis un bon bout de temps mais comme il était en anglais, j’hésitais un peu. Je n’ai pas de problème à comprendre ou à lire dans cette langue mais quand ça concerne la cuisine (qui est déjà un sujet brumeux pour moi) je préfère en français 😉 J’ai donc été très heureuse d’apprendre que ce livre a enfin été traduit dans la langue de Molière il y a maintenant quelques mois. Je l’ai donc acheté après l’avoir vaguement feuilleté dans une librairie ésotérique. Ce livre est une encyclopédie magique sur la nourriture ! Chaque gamme d’aliment est regroupée afin que chaque aliments qui en font parti soient détaillés dans leur histoire, lieu, contexte et évidemment, leurs propriétés magiques. Et la fin du livre est consacrée à quelques recettes que l’on peut reproduire. J’aime beaucoup cette idée de pouvoir faire de la magie avec la nourriture. C’est fou toutes ces choses que j’ignorais encore sur certains aliments pourtant très présents dans notre alimentation quotidienne. C’est très intéressant mais je le conseillerai tout de même à celles et ceux qui ont déjà des bases en paganisme ou en wicca car sinon, ça risque d’être mal interprété ou même incompris.

« Mort d’un sombre seigneur » de Laurell K. Hamilton.

J’aime beaucoup la série de Anita Blake de cette auteur américaine alors j’ai eu envie de lire ce petit roman qui contient moins de 300 pages car j’étais curieuse de voir quel sorte d’autre univers Laurell K. avait pu créer. Et j’ai été très déçue :/ J’ai eu énormément de mal à me mettre dans l’histoire et ce, dès le début ! L’univers en lui même est plutôt intéressant mais le tout est trop brouillon, trop rapide, trop survolé. J’ai refermé ce livre après en avoir lu la dernière page en ayant des tas de questions qui resteront à jamais sans réponse. Et ça, ça me frustre au plus haut point ! Pour résumer, c’est l’histoire de deux jumeaux, une jeune fille, Elaine et un jeune homme, Blaine. On apprend vite que Elaine a des pouvoirs qu’elle n’arrive pas à maitriser à cause de son père adoptif qui est contre ça puisqu’il est chasseur de mage. Ce dernier va devoir apprendre à passer au dessus de ses préjugés sur la magie pour Elaine qui va être prise sous l’aile d’un puissant mage. Il est ensuite question d’affaires de zombies, d’elfes, de bardes et de sombres manigances. Mais comme je l’ai écrit plus haut, tout cela est beaucoup trop brouillon. Je n’ai pas réussi à m’attacher à un personnage en particulier alors je n’ai pas eu de regret en finissant le livre. Au contraire, j’étais pressée de le terminer ! Le seule point positif selon moi : l’histoire finie plutôt mal. Et ça, j’aime bien, je l’avoue 😉

« Fille d’Hécate » Intégrale de Cécile Guillot.

Vous avez déjà vu ce livre sur l’article concernant le swap que j’ai fait avec Cécile en octobre. Et voici donc mon avis sur cette lecture 🙂 J’étais très impatiente de lire ce livre et je l’ai tout simplement dévoré ! L’histoire se présente sous forme de trois petits tomes. Dans le premier, on découvre Maëlys, une jeune femme solitaire et plutôt renfermée en dernière année de psycho à la fac d’Aix-en-Provence. Elle découvre dans les toutes premières pages du roman qu’elle a un don spécial et par ce biais, qu’elle est une sorcière. Elle va beaucoup douter d’elle tout en évoluant dans le bon sens au long de ces trois tomes. Dans le deuxième, je trouve que ça devient un peu plus trépident car Maëlys a obtenu son diplôme de psychologue et qu’elle va donc entrer dans la vie active en aidant notamment la police dans une enquête plutôt sombre. Au fil de ses rencontres, la jeune femme va former son propre cercle de sorcières avec ses amies elles aussi dotées de dons. Maëlys va également chercher l’origine de ses pouvoirs et de sa condition de sorcière. Elle découvrira tout cela dans le troisième et dernier tome. Je n’en dis pas plus pour ne pas tout dévoiler de l’histoire 😉 L’écriture est simple et fluide mais avec un vocabulaire recherché et plutôt poétique 🙂 Le tout se lit très vite car j’ai été immédiatement plongée dans le récit. Je ne me suis ennuyée à aucun moment et j’avoue avoir été un peu triste de lire la toute dernière page. J’ai beaucoup aimé le personnage de Maëlys qui est profondément humaine et pleine de bonté. A certains moments, j’ai pu m’identifier à elle mais le personnage que j’ai préféré est celui de son amie Jihanne. Évidemment, ce livre aborde en long et en large la philosophie de la wicca. Je trouve que Cécile a très bien expliqué cela et je pense que même un débutant ou une personne n’y connaissant rien à ce domaine ne se sentirait pas perdue en lisant ce livre car tout est clair comme de l’eau de roche. J’ai également beaucoup apprécié les petites allusions au mouvement gothique et métal (Within Temptation ❤ ) ainsi que les passages qui se déroulent dans le Nord de la France qui est ma région. Bref, cette lecture m’a parue familière car c’est un environnement quotidien pour moi et je suis très contente d’avoir enfin pu lire un roman de Cécile 🙂 Les autres suivront très vite je pense.

Voilà donc pour mes lectures d’automne. J’ai vraiment été soit très heureuse de mes découvertes soit complétement désappointée. Un sacré mélange 😉

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Mes dernières lectures #8 : Printemps/Été 2017

Le dernier point lecture remonte au mois d’avril. Que le temps passe vite ! J’ai donc pu ainsi lire pas mal de livres et de BD dont la plupart sont des suites de séries que j’avais entamées. Voici donc les livres qui ont titillé mon imagination et qui m’ont transportée dans d’autres mondes inaccessibles :

« La Maison de la Nuit, Destinée, Cachée, Révélée, Sauvée »
de P.C. et Kristin Cast.

J’ai enfin terminé la série La Maison de la Nuit qui est constituée de pas moins de 12 tomes ! J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de la novice vampire Zoey Redbird au service de sa déesse Nyx. Le dernier tome a été particulièrement intéressant car on peut suivre le déclin d’un des personnages principaux et enfin découvrir son histoire pour ainsi mieux comprendre ses motivations. La fin est plutôt simple et rapide mais pas trop mal. Je me suis attachée à plusieurs protagonistes au fur et à mesure des récits et ça fait quand même bizarre de les abandonner au bout de tous ces tomes. C’est un courant dédié aux young adults donc c’est une écriture très simple et plutôt cousue de fils blancs mais l’univers est bien travaillé et tout est cohérent. Je vous conseille si vous aimez les vampires, la Wicca, les chats et les anciennes déités.

« La Maison de la Nuit, La Malédiction de Neferet, La Chute de Kalona,
La Promesse de Dragon » de P.C. et Kristin Cast.

En plus des 12 tomes, cette série comporte également 4 petits spin-off sur un personnage particulier que l’on peut rencontrer au fil des tomes. J’avais déjà lu celui concernant Lenobia et j’ai donc évidemment eu envie de connaître également le passé de Neferet, Kalona et Dragon. J’ai beaucoup aimé celui concernant Neferet. Plutôt angoissant et terrible, on comprend mieux pourquoi elle est devenue ce qu’elle est par la suite. Celui sur Kalona est trop simple à mon goût. Il ne se passe pas grand chose et je n’ai pas vraiment eu les réponses que j’attendais. Et enfin celui sur Dragon a été trop axé sur sa femme Anastasia plutôt que sur lui. Comme pour Kalona, je l’ai trouvé trop simple et rapide et ça ne m’a pas aidé à apprécier ce personnage que je trouvais déjà trop insipide et inintéressant. Ces livres contiennent moins de 200 pages chacun et se lisent en seulement quelques heures. De bons compléments mais pas non plus indispensables pour suivre la série des 12 romans.

« Lady Mechanika Tome 2 et 3 » de Joe Benitez.

Je continue dans mes « suites » avec les tomes 2 et 3 du comics Lady Mechanika. Dans le tome 2, on continue à suivre cette drôle de demoiselle mi-humaine mi-machine dans la quête de son passé afin de savoir qui l’a transformée ainsi et pourquoi. Des réponses arrivent au fur et à mesure et la fin d’une énigme qui a été posée dans le tome 1 se résout. Pour ce qui est du tome 3, je l’ai tout simplement adoré ❤ Lady Mechanika doit aller sauver une jeune enfant qu’elle connait ainsi que son grand père d’archéologue des griffes d’allemands peu scrupuleux. Il est questions de légendes sumériennes, de tribus d’Afrique, de secrets archéologiques et même de reptiliens ! Bref, un super cocktail qui me parle à 100% ! Hâte que le tome 4 sorte en librairie pour voir s’il arrive à la cheville de ce troisième tome au top du top !

« Freaks Squeele – Funérailles Tome 2 et 3 » de Florent Maudoux.

Freaks Squeele est une série de 7 BD dans un style plutôt unique en son genre. Je les ai déjà tous lu et j’en suis fan ! Il faut vraiment les lire pour comprendre de quoi il s’agit mais je peux tout de même vous dire que c’est une histoire qui tient en haleine, qui fait rire et qui émeut en même temps tout en mêlant des tas de références à la pop culture. Ces tomes que je vous présente ici sont des spin-off sur l’un des personnages les plus atypiques de la série (et aussi l’un de mes favoris) à savoir : Funérailles. On suit son passé de sa naissance à son apogée. L’ambiance de cette série est très différente des Freaks Squeele classiques. Ici, c’est une ambiance très glauque, oppressante et sombre. Pour être honnête, je n’aimerais pas vivre dans ce monde. Mais l’histoire est vraiment géniale et les dessins sont tout simplement splendides.

« Tomb Raider – Les Dix Mille Immortels » de Dan Abnett et Nik Vincent.

Je suis fan de Lara Croft depuis que mon papa m’a fait jouer à un des jeux sur CD pour PC quand je devais avoir 4 ou 5 ans. Alors quand j’ai vu ce roman, je l’ai immédiatement pris pour le lire. J’ai l’habitude de suivre les aventures de Lara sous format de BD, j’ai donc été agréablement surprise de la découvrir de nouveau sous forme de roman. On suit donc Lara à Londres dans son appartement d’étudiante en archéologie. Elle doit se rendre à l’hôpital car sa meilleure amie Sam est tombée dans un coma inexpliqué. On comprend vite que c’est à cause d’une expédition apparemment horrible qu’elle a vécu avec Lara sur une île japonaise. Cet épisode n’est qu’évoqué dans de terribles bribes de souvenirs mais pas plus. J’ai trouvé ça assez frustrant car je pensais que la lumière serait faite sur cet incident au fil du roman mais non. On doit se contenter de quelques flashback. Lara doit donc partir en quête de la légendaire Toison d’Or afin de sauver son amie qui est en réalité sous l’emprise psychique de la déesse démoniaque de cette fameuse île japonaise. Lara fait donc un petit tour du monde en glanant d’abord des indices à propos de la Toison tout en essayant de semer les ennemis qui l’a veulent eux aussi. Le style d’écriture est très simple et donc ça se lit rapidement. J’avoue avoir été déçue de ce roman. Au final, il ne se passe rien de transcendant et j’ai trouvé que c’était bâclé à certains moments. Je n’ai pas accroché au caractère de Lara que j’ai trouvé distant et creux et c’est bien la première fois que je la perçois comme ça ! La fin est plutôt intéressante mais sans plus. Bref, ça n’est pas un livre à retenir et je ne vous le conseille pas (sauf si vous êtes une invétérée de Lara mais dans ce cas vous risquez d’être déçue tout autant que moi).

« Médée Tome 1, 2 et 3 » de Nancy Pena et Blandine le Callet.

Cette série de BD qui est actuellement au nombre de 3 mais dont le quatrième tome ne devrait pas tarder, retrace la vie du personnage emblématique de la sorcière Médée. Ces BD sont tout simplement des chefs d’œuvres ! ❤ L’histoire est prenante et très fidèle au mythe original de cette femme unique. J’ai appris des tas de détails que j’ignorais sur elle ainsi que sur Jason et la Toison d’Or (oui, encore… même pas fait exprès d’avoir lu des livres et BD sur ce même thème xD). Les dessins sont sublimes et je me suis trouvée happée dans la vie mouvementée et assez terrible de Médée. Un petit bijou à lire et à dévorer des yeux si ce passage de la mythologie vous interpelle.

« Olympe de Gouges » de Catel et Bocquet.

Cette femme qui a vécu au 18ème siècle en France est connue pour avoir été une féministe avant-gardiste. J’ai donc voulu en savoir plus sur sa vie en lisant cette (très !) volumineuse BD en noir et blanc mais… j’ai été très déçue :/ Les dessins sont brouillons, les personnages se ressemblent tous, l’histoire est mal agencée et de ce fait, j’ai confondus des gens, des événements et j’ai eu énormément de mal à me mettre dedans. Même en me concentrant je me perdais et ne comprenais plus rien. Vraiment dommage. Je n’ai même pas réussi à finir ma lecture que je me suis vue contrainte d’abandonner au trois quart, chose qui ne m’est arrivé que deux fois au cours de mes innombrables séances de lectures ! J’essayerai de lire un autre livre mieux que celui-ci sur cette femme car tout cela m’a bien frustrée 😦

« Atlas de la France Mystérieuse » de Fabrice Colin.

Ce livre raconte 40 histoires vraies et étranges qui ont eu lieu dans notre pays au fil des siècles. J’adore lire ce genre de livres sur des phénomènes étranges et inexpliqués. Mais je n’ai pas été très emballée par celui-là. Il est plutôt bien fait avec environ 2 pages par histoires ainsi que l’indication sur la carte de France pour chaque événement. Mais c’est trop survolé et écrit d’une manière trop légère, au point où je me suis demandé si l’auteur prenait vraiment ses écrits au sérieux et pour quoi il prend ses lecteurs…? J’ai découvert quelques histoires dont je n’avais encore jamais entendu parler mais pour le reste, je connaissais déjà. A lire sans se prendre la tête mais pas un livre à posséder.

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Mes dernières lectures #7 : Début 2017

Près de trois mois ont passé depuis la dernière édition de mes lectures effectuées. J’ai donc eu le temps de lire pas mal de livres et de BD dont la plupart ont été de très belles découvertes que je suis heureuse de partager avec vous !

« La Maison de la Nuit, Rebelle, Traquée, Tentée, Brûlée, Libérée »
de P.C. et Kristin Cast.

Je vous avais déjà parlé des trois premiers tomes de cette série dans mon dernier point lecture. Même si l’écriture et les intrigues sont simples, j’aime bien me perdre dans la vie de Zoey Redbird. C’est une vampire novice à la Maison de la Nuit et il lui arrive évidemment des tas de choses. Bon c’est vrai, on comprend très vite où les auteures veulent en venir, il n’y a donc pas vraiment de surprise. Mais c’est tout de même agréable. J’ai beaucoup aimé le fait qu’on commence à suivre les histoires du point de vue des autres personnages et non seulement de celui de l’héroïne Zoey. Le tome Traquée a été plutôt pénible à lire car très long à démarrer… les trois quarts du livre ne servent vraiment à rien et j’ai bien eu envie de lâcher la série. Mais heureusement, les autres tomes reprennent un peu de souffle. Je suis actuellement entrain de lire le tome 9.

« Wraithborn » Tome 1 de Chen et Benitez.

Il s’agit d’un BD/Comics à propos d’une jeune adolescente qui se voit attribuer un pouvoir très puissant sans rien demander. L’histoire est prenante et les dessins sont vraiment à couper le souffle ! J’ai beaucoup aimé le fait qu’on y parle de magie vaudou. Le dessinateur est le même que pour la série Lady Mechanika que j’aime également beaucoup. J’ai hâte de lire les tomes suivants quand ils sortiront ! Une belle découverte.

« Fables » Tome 1 Légendes en Exil de Bill Willingham et Lan Medina.

Cette série de BD compte des tas de tomes ! J’en ai vu une bonne vingtaine dans la médiathèque où je les ai empruntés. Le thème de cette série est à propos des contes de fées que nous connaissons tous et ce premier tome met en scène Blanche Neige et le Grand Méchant Loup sous forme humaine qui vont devoir s’allier afin de résoudre le mystère du meurtre particulièrement sanglant de la sœur de Blanche. J’ai adoré ! Les contes de fées détournés, j’adore en règle générale alors ça ne pouvait que me plaire. Les personnages ont chacun leur histoire et leur caractère et c’est pas joli-joli. L’univers et très cohérent et intéressant et les dessins sont bien exécutés. Je compte bien lire les tomes suivants afin de savoir pourquoi ces personnages magiques ont dû venir vivre à notre époque et dans notre monde dépourvu de magie.

« Family Freak, Le Fils de L’éléphant » de Tra’b.

Ces strips humoristiques sont à propos d’un jeune garçon aux allures de Edward aux mains d’argent et de sa famille de freaks. Son père n’est autre que Elephantman et sa mère est une femme à barbe. Le reste de sa famille est composée d’autres protagonistes tout aussi particuliers. Les dessins sont assez grossiers et simples. J’ai apprécié les clins d’œils à Tim Burton, Bram Stoker, Lovecraft et autres figures illustres du mouvement gothique. En revanche, certains strips ne m’ont pas fait rire du tout. L’humour était trop noir et gratuit. Mais à part ça, c’est sympa à lire.

« L’invisible et autres contes fantastiques » de Erik Kriek d’après Lovecraft.

Cette BD est une adaptation graphique de quelques romans du maître Lovecraft que j’aime tant ❤ Tout est en noir et blanc et les dessins sont bourrés de détails assez incroyables ! J’ai aimé découvrir et redécouvrir ces histoires sombres et effrayantes par le biais d’images aussi étouffantes et glauques que l’univers de l’auteur. Une petite pépite !

« Harley Quinn » Tome 1 Complètement Marteau
de Amanda Conner, Jimmy Palmotti et Chad Hardin.

Encore un comic mais ici il s’agit d’un vrai sur ce personnage si fantasque de Harley Quinn. Le style graphique et la façon dont Harley est dessinée m’ont beaucoup plu ! J’ai beaucoup aimé le caractère barjot de Harley. C’est une grosse psychopathe mais sa façon de faire la justice n’est pas totalement folle quand on y pense bien. Et puis, elle aime les animaux plus que les humains et ça, je ne peux qu’approuver. Un autre point que j’ai adoré dans ce premier tome : il y a Poison Ivy ! ❤ Si vous me connaissez, vous savez qu’elle est l’héroïne de comics que je préfère. Elle et Harley sont meilleures amies (si ce n’est même amantes) et leur relation est touchante. Bref, un récit de fou agréable à lire et plutôt marrant dans l’ensemble 😉

« Morgane » de Kansara et Fert.

Cette BD très graphique est axée sur la vie hors normes de la magicienne/sorcière Morgane. Toute sa vie est très bien retracée, du début jusqu’à la fin. C’est un très bon support pour découvrir son histoire si on n’aime pas lire de gros pavés compliqués 😉 Je n’ai pas vraiment aimé les dessins très graphiques et la gamme chromatique choisie mais c’est tout de même un bel univers. Morgane est sans aucun doute le personnage que je préfère dans les légendes Arthuriennes. C’est une femme forte et sûre de ses choix qui a vécu des choses horribles. Une femme dont il faut connaître la légende selon moi.

« Le Serment de Lenobia » de P.C. et Kristin Cast.

Ce roman est un spin-off de la série La Maison de la Nuit que, vous l’aurez compris, je suis entrain de lire en ce moment. Lenobia est la professeure d’équitation de Zoey dont cette dernière se sent proche et on suit au fil de ce très court roman (moins de 200 pages) son histoire et comment elle est devenue une vampire. J’ai vraiment aimé ! Un peu trop court et rapide à lire mais vraiment prenant.

Et voilà pour mes lectures des mois de Janvier, Février et Mars 2017 🙂

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶