Encore et toujours des dessins…

Si vous suivez mon compte Instagram sur lequel je partage mes dessins, vous avez déjà dû voir ceux que je vais vous présenter dans cet article. Mais j’ai tout de même envie de les partager ici aussi 🙂

« 𝒟𝒾𝓋𝒾𝓃𝑒 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

J’ai dessiné cette femme divine sans vraiment avoir d’idée en tête. Je voulais surtout essayer de dessiner cette position avec les mains. Car les mains, ça a toujours été ma bête noire en dessin. Mais je constate que je ne me suis pas trop mal débrouillée pour cette fois ! A force d’essayer et de réessayer, ça fini par payer ! En ce moment j’aime beaucoup incorporer mes sujets dans des formes géométriques. Je trouve que ça donne une belle dynamique à la composition globale. Du coup pour ce dessin-ci, j’ai voulu faire sortir cette divinité d’un losange. Ça donne un caractère plus vivant, vous ne trouvez pas? Pour les couleurs, je voyais des tons chauds donc du rouge, du orange, du ocre… et puis à la dernière minute j’ai ajouté du bleu. Le bleu et le rouge sont des couleurs complémentaires, du coup ça donne du contraste et de la force. Et puis le bleu c’est aussi parce que j’ai voulu faire un rappel à celui que la Vierge Marie arbore toujours sur elle. Ce dessin ne mets en avant aucune religion particulière. En fait j’ai fait un gros mélange de tout : la religion catholique, orthodoxe, les croyances ethniques, le paganisme… et aussi un brin de divinité inventée car je trouve que cette femme pourrait sortir tout droit d’un Star Wars. Pour ce qui est du fond j’ai choisi du noir afin de faire ressortir le tout à la manière des icônes religieuses. J’aime beaucoup faire des fonds noirs. Voilà donc pour l’histoire de ce dessin. Je l’ai réalisé à l’aquarelle, à l’encre et à l’acrylique.

« 𝒜𝓇𝓉𝑒𝓂𝒾𝓈 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Pour ce deuxième dessin, je savais ce que je voulais dessiner : la déesse Artémis. C’est une des déesses qui est la plus importante à mes yeux, celle avec laquelle je me sens le plus en accord. Je voulais donc l’honorer en exécutant un joli portrait d’elle. Je ne voulais pas qu’elle soit entièrement humaine, donc je lui ai ajouté des éléments des animaux auxquels elle est toujours assimilée, à savoir le cerf et la biche. Elle a donc des bois de cerf et les oreilles et le museau d’une biche. Bien entendu, il fallait aussi représenter la lune, son attribut. J’ai donc dessiné un croissant de lune sur son front ainsi qu’une pleine lune derrière elle. Là encore, je suis restée sur une composition avec des formes géométriques. Quand je vous dit que c’est mon délire du moment, je ne mens pas 😉 Pour ses cheveux, j’ai voulu représenter une masse sauvage pour son rapport à la forêt mais aussi dans l’esthétique des cheveux qu’arboraient les femmes de la Grèce antique. D’ailleurs, mon Artémis est vêtue d’une robe plissée tout à fait Grèce antique. Pour ce dessin, je n’ai utilisé que de l’aquarelle. Ça offre un autre rendu, moins précis qu’avec les contours à l’encre que j’ai l’habitude de faire. Mais du coup, c’est plus sensible, plus dans l’émotion des traits. Enfin, selon moi. Je pense que je vais tenter de dessiner d’autres déesses grecques, et même d’autres mythologies.

« 𝐿𝒾𝓁𝒶𝒸 𝒢𝒾𝓇𝓁 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Je termine avec ce troisième dessin que j’ai réalisé comme « Divine » … sans idée en tête. Je voulais juste dessiner une femme brune dans des tons violets mais c’était tout. Alors j’ai laissé mon trait de crayon glisser sur la feuille et voilà ce qui est apparu. Une femme couronnée de lilas 🙂 Encore une fois, elle sort d’un losange pour se noyer dans une flaque de violet intense. Dans une marre de jus de lilas? Pourquoi pas ! Je me suis amusée à lui maquiller les yeux et les lèvres. J’ai utilisé de l’aquarelle, de l’encre et du crayon Posca pour le doré.

Voilà donc pour ces 3 dessins. Vous avez une préférence pour l’un d’eux?

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Quelques dessins aux feutres à alcool

Mes techniques favorites en dessin sont l’aquarelle et les crayons de couleurs. J’aime beaucoup les autres techniques tels que le pastel, la peinture acrylique, à l’huile, les crayons de bois, à encre… Bref, j’ai déjà presque tout testé et je maitrise plus ou moins chacune de ces techniques mais il y en avait une qui était encore bien brumeuse pour moi : les feutres à alcool. Je n’ai jamais appris à m’en servir et jamais personne ne me l’avait enseigné… jusqu’au jour où j’ai demandé à Séraf qu’elle me montre comment elle s’y prenait pour réaliser ses si beaux dessins.

Elle a accepté et grâce à elle, je sais enfin me servir de mes feutres à alcool ! Et je dois dire que maintenant, cette technique de mise en couleur est arrivée au même rang que l’aquarelle dans mon petit cœur 🙂

Je me suis donc bien amusée avec mes feutres pour ces quelques dessins que voici et que j’ai déjà partagé sur mon compte Instagram de dessin. Le voici si vous désirez aller y faire un tour : @dianesnotra.art

« 𝒫𝒶𝑔𝒶𝓃 𝒫𝓇𝒾𝑒𝓈𝓉𝑒𝓈𝓈 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Voici donc mon tout premier essai avec la technique des feutres à alcool. Je pense m’être pas trop mal débrouillée… Je voulais à tout prix tester la mise en couleur sur un crâne alors j’ai eu cette idée avec le crâne de ce cerf. Je n’aime pas trop le rendu que j’ai donné aux cheveux de cette prêtresse par contre. Mais je me suis rattrapée sur ce point avec le dessin ci-dessous.

« 𝐸𝓈𝓂𝑒́𝓇𝒶𝓁𝒹𝒶 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Pour ce deuxième essai, j’ai voulu dessiner la sublime Esméralda. Je la dessine un peu trop souvent je dois l’avouer mais bon, je la trouve tellement inspirante que du coup, j’adore la dessiner donc ça ne sera pas la dernière Esméralda à passer sous mes crayons ! Je suis plutôt satisfaite du rendu que j’ai réussi à donner à sa chemise. Et aussi au mouvement que j’ai parvenu à insuffler à ce dessin. Je trouve donc également que ses cheveux sont mieux réussi que ceux de la prêtresse avec ces zones de blancs mieux placées.

« 𝒞𝓉𝒽𝓊𝓁𝒽𝓊 𝒟𝒶𝓌𝓃 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

J’ai ensuite voulu m’attaquer à un gros sujet : le Grand Cthulhu ! J’ai quasiment utilisé tous mes verts et marrons pour celui-ci. Le fond est fait à l’aquarelle car je ne le voyais pas flotter seul sur un fond blanc. Quand même, c’est Cthulhu ! Le rendu est aussi puissant et profond que ce que j’avais en tête alors je trouve ce dessin réussi. Cependant, je trouve qu’on voit trop les traces de feutres sur le vert des tentacules… A retravailler sur un prochain dessin.

« 𝒮𝓊𝓂𝓂𝑒𝓇 𝒮𝓊𝑔𝒶𝓇 𝒮𝓀𝓊𝓁𝓁 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Mon dernier dessin en date aux feutres à alcool est celui-ci. Je voulais tester cette fois les couleurs vives et je ne suis pas déçue ! C’est vraiment hyper vibrant et coloré. Cette demoiselle est la première d’une série de 4 qui va suivre. Je vous laisse donc deviner quels seront les 3 autres…? 😉

Et voilà donc pour ces premiers dessins mis en couleurs avec des feutres à alcool. Pour information, j’utilise des Touch et des Promarker mais sachez qu’on en trouve maintenant très facilement et à des prix bien moins onéreux dans les Action ou encore chez Sostrene Grene.

Et au fait, j’ai mis en ligne une nouvelle page : Disney Heroines Project
Allez la voir et dites moi ce que vous en pensez 🙂

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Callan la pirate

« 𝒞𝒶𝓁𝓁𝒶𝓃 ». 𝟤𝟢𝟣𝟩.

Ça fait longtemps que je n’ai pas posté l’un de mes petits gribouillis sur ce blog 🙂 Si vous suivez mon compte Instagram d’art et de make up, vous avez sans doute déjà vu ce portrait de l’un de mes personnages ou OC (original character) : Callan. C’est une jeune femme pirate que j’ai inventé il y a maintenant des années ! Je l’ai déjà dessinée plusieurs fois en couleurs mais cette fois, j’avais envie de la faire en noir et blanc, juste aux crayons de bois afin de lui donner une autre profondeur. Comme ce dessin est réalisé aux crayons de bois, j’ai beaucoup joué sur les ombres et les différentes textures.

Pour la petite histoire, Callan est donc une pirate d’une vingtaine d’années voguant sur les mers. Son prénom veut dire « Fleur d’eau » en scandinave, j’ai donc trouvé qu’il la représentait bien 🙂 Elle est très forte physiquement et mentalement et elle n’a peur de rien. Malgré tout, elle est très sensible et les différents évènements auxquels elle a dû faire face durant sa jeunesse lui ont laissé des marques douloureuses invisibles. C’est donc pour cela qu’elle affiche la plupart du temps un air triste ou mélancolique. Elle est devenue borgne dans son adolescence à cause d’une rixe particulièrement violente durant laquelle elle a failli y laisser la vie. C’est son père, un grand capitaine pirate qui l’a sauvée à temps. Elle le respectait et l’admirait beaucoup, il représentait tout pour elle. Sa perte a été très difficile et il lui manque atrocement chaque jour.
Voilà pour le petit résumé la concernant 🙂

Le monde de la piraterie m’a toujours fascinée alors il était évident que je crée un personnage y faisant partie. Depuis quelques temps, j’aime beaucoup introduire un peu de typo dans mes dessins, en l’occurrence ici le prénom de Callan. Je trouve que ça ajoute tellement au visuel. Vous ne trouvez pas?

Voici donc pour ce portrait aux crayons de Callan. J’aimerais beaucoup écrire au moins une nouvelle à propos d’elle car j’ai toute son histoire en tête mais pas forcément le temps nécessaire… En tout cas, j’espère que mes articles dessins vous plaisent toujours autant. Et n’hésitez pas à suivre mon compte Instagram dédié à cela : @dianesnotra.art

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Locket Voodies : Mon nouveau projet

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je suis quelqu’un de créatif et d’imaginatif. J’aime créer des choses de mes mains, que ça soit des dessins, des écrits ou bien des choses en 3D tels que des bijoux fantaisies. J’ai d’ailleurs commencé à créer des pendentifs cabochons il y a plus d’un an et je les ai proposé à la vente quelques mois plus tard. J’en ai vendu pas mal, rendant ainsi des personnes heureuses de leurs petites pièces uniques rien que pour eux. Mais au bout d’un moment, j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose à ces pendentifs. Il fallait que je les mette en valeurs d’une manière originale. C’est alors que j’ai eu cette idée : les combiner à de petites créatures en tissu afin d’avoir un article « 2 en 1 » qu’on ai envie de posséder pour son aspect décoratif mais aussi utile. Les créatures portent donc dorénavant les pendentifs montés sur rubans autour de leur cou et il est possible de les détacher afin de les porter soi-même. Vous avez donc une poupée + un collier ! Plutôt sympa comme concept, non?

C’est ainsi que sont nées les Locket Voodies dans mon imagination 🙂 J’ai commencé à faire des tests, persuadée que je n’arriverai à rien car je n’avais jamais vraiment fait de la couture avant cela. Mais en voyant le résultat, j’ai été bluffée par moi-même. Loin de moi l’idée de me vanter devant vous de ce que j’ai fait ! Au contraire, si je vous partage cela c’est pour vous faire passer ce message : il faut arrêter de douter de soi et de se dire que c’est impossible car on pense ne pas y arriver. Il faut tester, essayer, se tromper, recommencer et apprécier le fruit de notre audace 🙂 Ça paye !

𝒬𝓊𝑒𝓁𝓆𝓊𝑒𝓈 𝑒𝓍𝑒𝓂𝓅𝓁𝑒𝓈 𝒹𝑒 𝐿𝑜𝒸𝓀𝑒𝓉 𝒱𝑜𝑜𝒹𝒾𝑒𝓈 𝓆𝓊𝒾 𝓈𝑜𝓃𝓉 𝑒𝓃 𝓋𝑒𝓃𝓉𝑒

Après cela, il m’a fallu trouver un nom pour mes petites poupées à l’aspect vaudou que leur donne leur forme simple et leurs yeux en boutons. Je voulais un nom à consonance anglo-saxonne (pour pouvoir vendre aussi à l’étranger) mais qui soit simple à dire pour des français n’ayant pas d’affinité avec cette langue. Tout en englobant ce que mes poupées représentent. Et c’est ça qui a été le plus dur ! Dès que je trouvais un nom, je vérifiais s’il existait déjà sur internet et c’était à chaque fois le cas. J’ai commencé à désespérer en me disant que quoi que je pouvais trouver, c’était déjà pris. Puis j’ai eu une inspiration soudaine : Locket Voodies ! « Locket » signifie pendentif, collier ou encore médaillon. Quant à « Voodies« , ça rappelle évidemment les poupées vaudous 😉 J’ai donc de nouveau vérifié et miracle ! Personne n’utilisait ce nom. Jusqu’à maintenant bien entendu 😉 C’est clair, simple à prononcer et ça représente totalement mon concept de poupées vaudous portant un collier. Qu’est-ce que vous en pensez?

Je couds tout cela à la main, sans machine à coudre puisque je n’en ai pas (du moins pas encore). Je fais des pièces uniques et chaque pendentif est monté sur un ruban orné d’un fermoir assorti à la poupée en question. Je fais également des commandes personnalisées si vous avez déjà votre idée bien précise. J’en ai déjà réalisée une et je suis bien contente que ce défi m’est était proposé car je n’y aurais pas pensé de moi même.

𝐼𝓁 𝓈’𝒶𝑔𝒾𝓉 𝒹𝑒 𝒸𝑒𝓁𝓁𝑒-𝒸𝒾

Un petit panda noir et blanc avec des coutures apparentes rouges qui porte un cabochon représentant un pentacle inversé dans les mêmes tons. J’ai suivi les souhaits de Sandrine (du blog Blood is the new Black) et voilà ce que ça a donné 🙂

𝒱𝒾𝓈𝓊𝑒𝓁 𝒹𝑒𝓈 𝒸𝒶𝓇𝓉𝑒𝓈 𝒹𝑒 𝓋𝒾𝓈𝒾𝓉𝑒 𝒻𝒶𝒾𝓉𝑒𝓈 𝓅𝒶𝓇 𝓂𝑜𝒾-𝓂𝑒̂𝓂𝑒

Je vous partage tous les liens où vous pouvez suivre et acheter mes Locket Voodies :

Le compte Instagram : @locketvoodies
La page Facebook : Locket Voodies
La boutique Etsy : etsy.com/shop/LocketVoodies
L’adresse mail pour me contacter : locketvoodies@gmail.com

Évidemment, je ne réalise plus de pendentifs cabochons seuls comme je le faisais auparavant. J’ai supprimé le site ainsi que la page Facebook concernant cette activité qui n’a plus lieu d’être. Pour répondre également aux nombreuses questions que j’ai eu vis à vis de mon autre activité de Make Up Artist : je la mets en suspens pour le moment car je suis entrain de faire le nécessaire pour pratiquer ce métier à mon compte. Cela me prendra plusieurs mois. Mais vous pouvez toujours me contacter à cette adresse mail si vous avez un projet particulier à me proposer : diane.snotra@gmail.com (pour info, tout travail mérite salaire ! Je ne fais plus dans la générosité gratuite). Vous pouvez également suivre mon travail d’illustratrice et de Make Up Artist sur ce compte Instagram : @dianesnotra.art

Je pense vous avoir tout dit à propos de ce projet ! 🙂 Je suis vraiment épanouie dans ce que je fais, je crois avoir enfin trouvé quelque chose de concret au niveau créatif et qui me représente bien. J’espère que cela vous plaît. N’hésitez pas à me donner vos avis, ça ne pourra que me faire progresser et me motiver dans cette nouvelle aventure qui durera (du moins je le souhaite de tout mon cœur !).

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶