Encore et toujours des dessins…

Si vous suivez mon compte Instagram sur lequel je partage mes dessins, vous avez déjà dû voir ceux que je vais vous présenter dans cet article. Mais j’ai tout de même envie de les partager ici aussi 🙂

« 𝒟𝒾𝓋𝒾𝓃𝑒 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

J’ai dessiné cette femme divine sans vraiment avoir d’idée en tête. Je voulais surtout essayer de dessiner cette position avec les mains. Car les mains, ça a toujours été ma bête noire en dessin. Mais je constate que je ne me suis pas trop mal débrouillée pour cette fois ! A force d’essayer et de réessayer, ça fini par payer ! En ce moment j’aime beaucoup incorporer mes sujets dans des formes géométriques. Je trouve que ça donne une belle dynamique à la composition globale. Du coup pour ce dessin-ci, j’ai voulu faire sortir cette divinité d’un losange. Ça donne un caractère plus vivant, vous ne trouvez pas? Pour les couleurs, je voyais des tons chauds donc du rouge, du orange, du ocre… et puis à la dernière minute j’ai ajouté du bleu. Le bleu et le rouge sont des couleurs complémentaires, du coup ça donne du contraste et de la force. Et puis le bleu c’est aussi parce que j’ai voulu faire un rappel à celui que la Vierge Marie arbore toujours sur elle. Ce dessin ne mets en avant aucune religion particulière. En fait j’ai fait un gros mélange de tout : la religion catholique, orthodoxe, les croyances ethniques, le paganisme… et aussi un brin de divinité inventée car je trouve que cette femme pourrait sortir tout droit d’un Star Wars. Pour ce qui est du fond j’ai choisi du noir afin de faire ressortir le tout à la manière des icônes religieuses. J’aime beaucoup faire des fonds noirs. Voilà donc pour l’histoire de ce dessin. Je l’ai réalisé à l’aquarelle, à l’encre et à l’acrylique.

« 𝒜𝓇𝓉𝑒𝓂𝒾𝓈 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Pour ce deuxième dessin, je savais ce que je voulais dessiner : la déesse Artémis. C’est une des déesses qui est la plus importante à mes yeux, celle avec laquelle je me sens le plus en accord. Je voulais donc l’honorer en exécutant un joli portrait d’elle. Je ne voulais pas qu’elle soit entièrement humaine, donc je lui ai ajouté des éléments des animaux auxquels elle est toujours assimilée, à savoir le cerf et la biche. Elle a donc des bois de cerf et les oreilles et le museau d’une biche. Bien entendu, il fallait aussi représenter la lune, son attribut. J’ai donc dessiné un croissant de lune sur son front ainsi qu’une pleine lune derrière elle. Là encore, je suis restée sur une composition avec des formes géométriques. Quand je vous dit que c’est mon délire du moment, je ne mens pas 😉 Pour ses cheveux, j’ai voulu représenter une masse sauvage pour son rapport à la forêt mais aussi dans l’esthétique des cheveux qu’arboraient les femmes de la Grèce antique. D’ailleurs, mon Artémis est vêtue d’une robe plissée tout à fait Grèce antique. Pour ce dessin, je n’ai utilisé que de l’aquarelle. Ça offre un autre rendu, moins précis qu’avec les contours à l’encre que j’ai l’habitude de faire. Mais du coup, c’est plus sensible, plus dans l’émotion des traits. Enfin, selon moi. Je pense que je vais tenter de dessiner d’autres déesses grecques, et même d’autres mythologies.

« 𝐿𝒾𝓁𝒶𝒸 𝒢𝒾𝓇𝓁 ». 𝟤𝟢𝟣𝟪.

Je termine avec ce troisième dessin que j’ai réalisé comme « Divine » … sans idée en tête. Je voulais juste dessiner une femme brune dans des tons violets mais c’était tout. Alors j’ai laissé mon trait de crayon glisser sur la feuille et voilà ce qui est apparu. Une femme couronnée de lilas 🙂 Encore une fois, elle sort d’un losange pour se noyer dans une flaque de violet intense. Dans une marre de jus de lilas? Pourquoi pas ! Je me suis amusée à lui maquiller les yeux et les lèvres. J’ai utilisé de l’aquarelle, de l’encre et du crayon Posca pour le doré.

Voilà donc pour ces 3 dessins. Vous avez une préférence pour l’un d’eux?

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

J’ai une sœur différente

Photos de cet article par Mandy D.

Je n’en parle pas beaucoup dans la vie de tous les jours et peut-être que certain(e)s qui me suivent depuis quelques années/mois ne sont pas encore au courant mais j’ai une sœur aînée différente. Elle s’appelle Julie et elle est trisomique (atteinte de la trisomie 21). Ce qui veut dire qu’elle a un chromosome en plus sur la 21ème paire. Et qu’est-ce que ça change?

Pour moi, rien. J’ai toujours considéré ma sœur comme étant « normale ». Je me souviens que quand nous étions petites, nous fréquentions la même école primaire et évidemment, elle essuyait des moqueries de la part des autres enfants. Je passais mes récréations à la défendre sans vraiment comprendre pourquoi. Notre maman m’avait acheté un livre illustré pour enfant qui traitait d’une petite fille ayant un frère « différent » pour me faire prendre conscience de la situation de ma sœur. Mais là encore, j’ai mis du temps à saisir le message car je ne considérais pas du tout ma sœur comme différente. Bien entendu, au fil des années j’ai bien dû me rendre à l’évidence que ma sœur est unique et qu’elle n’aura jamais une vie bien ancrée dans le moule de la société. Je n’ai jamais mal pris ce fait ni dénié son handicap. Je l’ai tout naturellement accepté.

Très souvent, quand je parle de la trisomie de ma sœur, on me demande : « Et elle sait parler? Elle sait lire? Écrire et compter? Elle sait se débrouiller seule? C’est pas trop dur? ». Ce sont les questions récurrentes auxquelles je réponds toujours : « Elle est très intelligente ma sœur. C’est une vraie pipelette qui s’exprime très bien (quand elle le veut car mademoiselle est très têtue 😉 ). Elle adore lire et oui, elle sait écrire et compter. Et elle se débrouille seule pour ce qu’elle est capable de faire (et veut bien faire surtout) par elle-même. Et si c’est dur…? Oui et non. Certaines personnes « normales » sont bien plus causeuses de troubles ou de problèmes qu’elle ». Je ne me vexe pas quand on me pose ces questions. J’y réponds pour ma sœur 🙂

Évidemment, quand j’étais petite, j’étais très sensible au monde qui m’entourait et je ne supportais pas les moqueries. Combien de fois j’ai dû lancer des regards noirs aux gens qui avaient osé la regarder de travers, se moquer ouvertement d’elle en riant ou encore dire des remarques très déplacées et méchantes envers elle? Les gens sont méchants, je m’en suis très vite aperçue. Et alors quand l’expression : « espèce de triso » a commencé à faire son apparition, j’ai eu envie d’assassiner ces imbéciles qui la proféraient sans état d’âme et sans savoir vraiment de quoi il s’agit. Si seulement ils savaient que ma sœur est 10 fois plus intelligente qu’eux, ils la fermeraient vite fait bien fait ! Mais bon, on ne peut pas faire taire tous les cons de cette planète…

Je me souviens d’une fois où quand j’étais en seconde générale en France, le lycée où j’étais avait organisé une petite séance de sensibilisation à la trisomie 21. Une jeune maman célibataire était venu nous en parler avec son fils adorable. La pauvre n’avait pas eu de chance car le père avait décidé de la quitter et d’abandonner leur fils quand il a appris sa trisomie… Quel beau geste de sa part, vraiment ! 😦 Avec son témoignage, elle nous avait passé un reportage qui montrait un jeune trisomique qui s’était intégré dans la vie active avec son travail et sa vie privée. A un moment, il était en boîte et dansait et les élèves présents avec moi se sont marré. Parce qu’apparemment, voir un jeune trisomique kiffer la vie en dansant est poilant… ok :/ A la fin, la jeune maman nous a demandé de nous exprimer sur le sujet. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai levé la main, à la surprise générale car je n’avais pas l’habitude de participer ou de me faire entendre à l’époque. J’étais bien trop timide pour ça. La maman m’a souri et j’ai dit que je connaissais la trisomie 21 de très près car ma sœur en était tout simplement atteinte. L’attitude de mes camarades a changé du tout au tout en quelques secondes. J’ai senti de l’étonnement, du respect et de la gêne selon les gens. Certains devaient soudainement regretter d’avoir pouffé lors de la danse du jeune homme de la vidéo. La maman s’est sentie comme soulagée quand je lui ai avoué avoir une sœur trisomique et on a engagé une conversation à deux devant tous les autres. Elle m’a avoué que c’était dur pour elle malgré l’amour qu’elle portait à son enfant car elle était seule à l’élever. J’ai essayé de la consoler en lui prouvant que ça n’était pas mission impossible d’élever un enfant trisomique et que c’était particulièrement enrichissant malgré les nombreux points négatifs. Et quand je lui ai dit que ma sœur était l’aînée et que mes parents ont refait deux enfants après elle (moi et mon petit frère), elle m’a dit : « Et bien, vos parents sont des gens admirables et courageux de ne pas avoir eu peur et de ne pas s’être laissé abattre ».

Et du coup, j’ai pris conscience qu’elle avait raison. Mes parents ont eu la surprise le jour de l’accouchement. Ma maman m’a avoué que ça lui a fait un énorme choc. Mais elle a aimé ma sœur au premier regard. C’est sa fille, alors peu importe comment elle est. Et de mes parents, je suis extrêmement fière ❤

Pour en revenir à son parcours scolaire, Julie a quitté l’école primaire dans laquelle nous étions pour aller dans des classes spécialisées. Elle a était très bien prise en charge par des professionnels et elle a eu un cursus très enrichissant. Elle a été très courageuse car son collège se trouvait à 1h de route de chez nous et elle prenait un taxi matin et soir pour s’y rendre. J’aimais beaucoup quand son école et son collège organisaient des évènements car je pouvais rencontrer ses amis (qui n’étaient pas tous trisomiques car il y avait également des jeunes atteints d’autres sortes de handicaps mentaux) dont certains devenaient aussi les miens 😉 Et je pouvais aussi connaître des frères et sœurs de ces jeunes différents avec qui je partageais donc le fait d’avoir un proche handicapé.

Avoir une sœur différente a évidemment fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Je n’ai jamais eu peur de la différence. Au contraire, je la cultive et je l’encourage. La plupart du temps, quand je parle de la trisomie de ma sœur aux gens, ils se montrent gentils et compréhensifs. Et quand je suis en sa compagnie, c’est une vraie star ! Elle parle à tout le monde, elle est hyper sociable et elle dégage tellement de positivité qu’elle en est très attachante. Et je l’admire pour ça car moi je suis plutôt du genre à ne pas beaucoup parler aux gens que je ne connais pas ou peu. On est très différentes l’une de l’autre et on s’aime énormément. Et puis je dois bien l’avouer, j’ai toujours été jalouse de sa couleur de cheveux ❤

Je n’ai jamais eu honte de ma sœur et je l’aime de tout mon cœur. Elle est hyper douce malgré son caractère de bourrique car elle réclame tous les temps des câlins et des bisous ❤
Je ne l’échangerai pour rien au monde !

J’espère que cet article un peu particulier vous plaira. Si vous avez une personne trisomique dans votre famille ou que vous en connaissez une, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire. Je serai ravie d’en parler avec vous.

Je remercie Mandy pour ces magnifiques photos qui illustrent cet article ❤

Julie et moi vous faisons de gros bisous 😀

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Beauty Bin #4

J’ai terminé 13 produits dans ma salle de bain. Autant dire que c’est l’hécatombe 😉

  • Gel hygiène intime de Pur Aloé : Le gel intime que j’utilise depuis des mois et des mois et qui ne me déçoit pas. Très respectueux et concentré en aloé vera, (cette plante à laquelle je voue un culte) ce produit est un indispensable pour moi.
    Je rachète? Oui.
  • Crème de douche à l’onagre de Weleda : L’odeur subtile de patchouli et de rose est vraiment très agréable et comme d’habitude avec ces crèmes de douche, la peau est hydratée et toute douce.
    Je rachète? Oui.
  • Crème de douche gommante au bouleau de Weleda : Le même produit que ci-dessus mais en version gommage pour le corps. C’est le gommage le plus doux et le plus efficace que j’ai pu tester jusqu’à maintenant.
    Je rachète? Oui, une très belle découverte !
  • Eight Hour Cream lip protectant stick en teinte « Honey » de Elizabeth Arden : J’avais ce stick depuis des années et il était encore bon et efficace. Il est aussi hydratant et réparateur que la fameuse Eight Hour Cream de cette marque (et avec la même odeur si particulière). La couleur était un nude marroné tirant un peu sur le pêche. J’ai adoré ce produit et je suis agréablement étonnée qu’il ai duré autant de temps sans se périmer. Dommage que le prix soit si conséquent par contre car il faut compter un peu plus de 20€ pour se procurer ce stick…
    Je rachète? Peut-être si j’ai une offre de la part de Sephora car je ne souhaite pas le payer au prix fort.
  • Mousse de douche Morning Kiss de Kneipp : Cette mousse de douche est aussi dense qu’une crème chantilly et c’est très amusant à utiliser. L’odeur est à la fleur d’oranger et à l’huile de jojoba. J’aime beaucoup ce produit et ma peau n’a pas eu de mauvaise réaction ni de signe de déshydratation.
    Je rachète? Plus tard oui, car pour le moment, j’ai trop de gels et crèmes de douche à utiliser 😉
  • Mousse de douche The Ritual of Sakura de Rituals : Cette mousse-ci est à la fleur de cerisier et au lait de riz. Ça n’est pas la première fois que je termine un flacon de cette mousse et je l’aime toujours autant. L’odeur est une vraie tuerie et c’est tout doux sur la peau.
    Je rachète? Plus tard également.
  • Lotion visage peau jeune de Cueillette Nomade : J’avais acheté cette lotion à une petite productrice lors d’un forum bio. Elle était à base d’achillée millefeuilles, de menthe, d’origan et de lavande et ce mélange a fait un bien fou à ma peau ! De plus, le format état assez grand, j’ai donc pu en profiter durant plusieurs mois.
    Je rachète? Quand je la retrouverai, oui.
  • Eau de bleuet de Ladrôme : Un indispensable dans ma salle de bain. J’utilise cette eau principalement pour mes yeux quand ils piquent ou qu’ils sont gonflés ou encore fatigués et ça marche du tonnerre ! Mais c’est aussi très efficace pour les cheveux et la peau car c’est hydratant, assouplissant et apaisant.
    Je rachète? Oui !
  • Eau de menthe poivrée de Herbes et Traditions : Une bonne eau que j’utilise en bain de bouche pour rafraîchir et assainir. Très efficace et en plus, c’est très bon.
    Je rachète? Oui.
  • Huile Prodigieuse de Nuxe : J’adore cette huile ❤ L’odeur, la texture sèche qui pénètre rapidement sans laisser de film gras et qui fait briller la peau… Une merveille !
    Je rachète? Pour cet été, oui car c’est la période que je préfère pour l’appliquer sur moi.
  • Dentifrice Meswak : Ce dentifrice et au miswak, une plante antiseptique et nettoyante. Le goût est fort, un peu anisé mais unique. A goûter pour savoir. Personnellement, j’adore, tout comme l’odeur. La bouche et les dents sont bien nettoyées et l’effet fraîcheur et présent très longtemps.
    Je rachète? Oui, je crois bien qu’il s’agit de mon dentifrice favoris.
  • Eau de toilette Satsuma de The Body Shop : Cette gamme est celle que je préfère dans cette marque (avec celle au pamplemousse et à la noix de coco). Alors quand j’ai vu qu’un parfum était sorti, j’ai sauté dessus ! L’odeur est à la clémentine, donc très axée agrumes. C’est frais, c’est léger, bref j’adore cette odeur si particulière et que je n’ai jamais retrouvée ailleurs.
    Je rachète? Peut-être pour cet été?

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Les Locket Voodies en forêt

Photos de cet article par Mandy D.

Durant le mois de Juin, j’ai eu l’occasion de revoir mon amie Mandy en l’invitant passer deux jours chez moi. Nous avons évidemment réalisé un shooting dont vous avez pu voir quelques photos sur mon Instagram ainsi que sur le sien. Je ferai également un article ici afin d’avoir plus d’espace pour vous en parler et vous expliquer le thème choisi.

En même temps que ce shooting en forêt, Mandy m’a proposé de photographier quelques unes de mes Locket Voodies qui collaient bien à cet univers naturel et enchanteur. Si vous me suivez depuis un moment, vous connaissez déjà très probablement mes Locket Voodies qui ne sont autres que des petites peluches creepy-cute d’inspiration vaudou et gothique portant un collier. Les liens pour suivre et soutenir mon travail sont en bas de l’article si cela vous intéresse 🙂

Bref, Mandy a fait de magnifiques photos de mes créations et je suis trop contente
du résultat que je partage donc ici-même avec vous :

Cthulhu qui se prélasse sur un arbre au soleil… avouez que ça n’est pas commun 😉

Slytherin et son ami Steampunk Bear ont eux aussi apprécié la balade parmi les arbres.

La petite Autumn et les deux jumelles prêtresses de la Lune blanche et de la Lune noire
se sont très bien senties à leur place dans cet environnement 😉

Nous avons testé cette mise en scène avec les prêtresses en accord avec mon tatouage lune.

𝒱𝑜𝒾𝒸𝒾 𝒹𝑜𝓃𝒸 𝓉𝑜𝓊𝓈 𝓁𝑒𝓈 𝓁𝒾𝑒𝓃𝓈 𝓅𝑜𝓊𝓇 𝓈𝓊𝒾𝓋𝓇𝑒 𝓁𝑒𝓈 𝐿𝑜𝒸𝓀𝑒𝓉 𝒱𝑜𝑜𝒹𝒾𝑒𝓈 :

Instagram : https://www.instagram.com/locketvoodies/
Facebook : https://www.facebook.com/LocketVoodies/
Etsy : https://etsy.com/shop/LocketVoodies/

Toutes les Locket présentées sur cet article sont disponibles à la vente sur ma boutique Etsy.
(Excepté pour Autumn que j’ai décidé de garder pour moi, étant la toute première Locket Voodies que j’ai réalisée). Alors si l’une d’entre elles vous plaît, allez y jeter un coup d’œil 😉

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶